Le Christ du Corcovado

Le Christ du Corcovado, une des sept merveilles du monde moderne qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Une histoire française ?

C’est un jésuite, missionnaire français, installé à Rio de Janeiro, le père Pierre-Marie Bos, qui a eu le premier l’idée en 1859 d’un Christ sur le mont Corcovado, culminant à plus de sept- cents mètres. Il en a convaincu la dernière impératrice brésilienne, Isabelle, épouse de Gaston d’Orléans, petit-fils de Louis-Philippe. Isabelle a lutté toute sa vie pour l’abolition de l’esclavage.

Le projet a été abandonné lorsque la République a été proclamée en 1889.

Heitor Da Silva Costa, ingénieur brésilien, a gagné un concours en 1922 pour la réalisation du projet. Il est venu en 1924 à Paris rencontrer Paul Landowski qui fut chargé de sculpter la statue recouverte de pierre savon pour la rendre étincelante, et Albert Caquot pour la réalisation de la structure interne, en béton armé.

La tête fait 3,75m de haut. Les mains ont une longueur de 3,20 m. Les bras creux ont une longueur de 28 mètres. Jean Dujardin se promène à l’intérieur dans le film OSS 117.

Le Christ fut inauguré le 12 octobre 1931.

Jean-Bruno Kerisel

P.S : Albert Caquot, l’inventeur des ballons d’observation, que les poilus de 14 appelaient « saucisses », est mon grand-père maternel.

Livres

Un album me retient, superbement illustré, chez l’éditeur Philippe Ray.

Il est de J.M.G Le Clézio. Titre:  Le flot de la poésie continuera de couler.

C’est l’époque Tang qu’évoque l’auteur, celle de Li Baï ou Li Po, et Do Fu ou Tou Fou.

A lire, pour cette attention minutieuse, bouleversée, portée ici à la Chine ancienne !

En édition « Jeunesse », voir sur internet l’album réalisé avec Martine Bourre, 

Li Po et Tou Fou, chez Didier jeunesse.

Deux vrais amis vivaient au bord du fleuve Jaune…

L’AFAH : Association francophone pour les auteurs de haïboun ou de haïku. 

Revues l’écho de l’étroit chemin, Ploc! Gong, L’ours dansant 

Livres

Lecture pour l’APA – Association pour la conservation du patrimoine autobiographique.
http://autobiographie.sitapa.org/
Thésée, sa vie nouvelle de Camille de Toledo
Récit à la première personne, superbe, ponctué de fragments de photographie.
Bel ensemble dont Verdier est l’éditeur.
Françoise Kerisel – Le 15 décembre 2020